1. Accueil
  2. Nos actualités
  3. Ces communes franciliennes où le neuf est moins cher que l'ancien

Nos actualités

Ces communes franciliennes où le neuf est moins cher que l'ancien

Ces communes franciliennes où le neuf est moins cher que l'ancien
Partager surPartager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

En Île-de-France, on peut acheter un appartement neuf au le prix de l'ancien ! Un phénomène qui s'explique par la forte poussée des prix de l'ancien autour de Paris, et qui rend la VEFA attractive compte tenu des atouts du neuf.

À Reims, 100 000€ d'écart entre l'ancien et le neuf pour un appartement

Dans la logique des choses, un bien neuf est plus cher qu'un logement ancien. Une différence de prix de l'ordre de 25 à 30% généralement, qui comprend la TVA et des coûts de construction toujours plus élevés pour s'adapter à des normes environnementales plus exigeantes. À Reims par exemple, le prix au mètre carré pour un appartement ancien est de 2 065€ en moyenne d'après MeilleursAgents, contre 3 151€ pour un achat en VEFA selon La Vie Immo. Pour un bien de 90 m², l'écart est de près de 100 000€ ! Les frais de notaire réduits et l'exonération de taxe foncière pendant deux ans ne suffisent pas à compenser ce gap.

Créteil et Asnières inversent la vapeur

Oui mais ce n'est pas le cas partout ! En Île-de-France, acheter un appartement neuf peut s'avérer plus accessible qu'un bien ancien. C'est SeLoger qui a fait le constat à Créteil et Asnières-sur-Seine. Dans cette commune des Hauts-de-Seine qui jouxte le quartier d'affaires de La Défense, le prix des biens neufs et anciens sont très proches autour de 6 500€/m², mais ce sont bien les logements sortis de terre qui sont les plus abordables (6 469€/m² contre 6 567€/m² selon SeLoger). Au sud du périphérique dans la préfecture du département du Val-de-Marne, la différence est même plus nette en faveur de l'ancien qui a dépassé les 4 500€/m² quand le neuf reste sous les 4 400€/m². Dans les deux communes, les prix progressent plus vite pour les biens anciens que pour la VEFA. Le même phénomène se produit en Seine-Saint-Denis à Bondy, où l'ancien (4 059€/m², +21% en un an) est en passe de rattraper le neuf (4 141€/m², +9%). Et on retrouve des différences inférieures à 5% dans de nombreuses autres communes de région parisienne, en petite comme en grande couronne.

Pour les investisseurs, c'est l'opportunité d'acheter un bien disposant à la fois d'une belle attractivité en raison des avantages du neuf, et donnant droit à une défiscalisation en loi Pinel. Dans le contexte des taux bas du crédit immobilier malgré la légère remontée des valeurs observée ces derniers mois, le financement reste compétitif et plus encore pour les dossiers les plus solides, qui continuent de profiter de taux sous les 1%.

23/06/2020

Retrouvez toutes nos agences de courtier immobilier

#Immobilier

#Crédit

Nos clients nous adorent