1. Accueil
  2. Nos actualités
  3. Crédit immobilier : les délais pourront être allongés

Nos actualités

Crédit immobilier : les délais pourront être allongés

Crédit immobilier : les délais pourront être allongés
Partager surPartager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

C'est l'un des effets secondaires de la situation sanitaire actuelle : le coronavirus allonge le délai de traitement des demandes de financement en banques. Cela ne complique pas l'obtention d'un crédit immobilier, néanmoins fournir un dossier complet lors d'une demande de prêt sera d'autant plus important pour ne pas ajouter de délais aux délais.

Un contexte particulier

Si les courtiers demeurent opérationnels grâce à la mise en place d'un dispositif de télétravail pour traiter les dossiers de financement, les établissements prêteurs sont impactés, comme beaucoup d'autres activités, par le contexte actuel. Les banques font face aux mêmes difficultés en termes de gestion des ressources humaines dans cette période de crise sanitaire, entre les arrêts maladies et les absences guidées par la garde des enfants en raison de la fermeture des établissements scolaires. Certes, les banques peuvent maintenir une activité, mais une activité réduite. Qui va se ressentir sur les délais de traitement des demandes de crédit immobilier.

Une plus grande vigilance

Quelles conséquences pour les projets d'acquisition ? La nécessité d'allonger le délai des conditions suspensives sur l'obtention du prêt immobilier. Mieux vaudrait désormais prévoir 60 jours pour s'éviter des difficultés. Pour les acquéreurs, cette situation impose aussi d'apporter le plus grand soin à la constitution du dossier de demande de financement ; mieux vaut s'assurer d'y insérer les documents dès le premier envoi pour éviter des allers-retours espacés qui allongeraient leur traitement. Il faut aussi compter avec le durcissement des conditions d'accès au prêt immobilier annoncées par le Haut conseil de stabilité financière en décembre dernier : pas de crédit immobilier impliquant un taux d'effort de plus de 33%, ni de prêt immobilier dont la durée excède 25 ans. L'accompagnement d'un courtier en crédit immobilier peut être utile, non seulement dans le cadre de ce resserrement de l'accès au crédit, mais aussi afin de s'assurer de la constitution d'un dossier solide et complet à transmettre à la banque prêteuse.

20/03/2020

#Immobilier

Nos clients nous adorent