1. Accueil
  2. Nos actualités
  3. Nouvelle hausse des taux de crédit immobilier en mai 2020

Nos actualités

Nouvelle hausse des taux de crédit immobilier en mai 2020

Nouvelle hausse des taux de crédit immobilier en mai 2020
Partager surPartager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

En cette période de déconfinement et de réouverture officielle et progressive des agences de tous les acteurs du secteur immobilier, nos partenaires bancaires nous ont communiqué leurs barèmes et le constat est sans équivoque. Nous remarquons une hausse généralisée des taux de crédit immobilier. Ces augmentations concernent toutes les durées d'emprunts et sont de l'ordre de 20 centimes en moyenne. Ainsi, les emprunteurs peuvent désormais envisager un taux moyen, pour tout type de profil, à 1,10% sur 15 ans, 1,30% sur 20 ans ou encore 1,55% sur 30 ans, avant toute intervention ou négociation d'un courtier Empruntis l'agence.

Quel impact pour les emprunteurs ?

Ces évolutions de taux, tout comme le ralentissement du traitement des dossiers de demandes de crédit immobilier observé récemment, peuvent être perçues comme une conséquence de la crise sanitaire du coronavirus. Cependant, « si les hausses successives des taux de crédit immobilier annoncées peuvent paraître importantes, elles ne modifient pas considérablement les mensualités des emprunteurs. » indique Frank Roullier, Directeur Général d'Empruntis. Par exemple, si on compare les mensualités de remboursement d'un crédit de 200 000 € sur 20 ans avant et après le confinement, la différence est minime, soit moins de 20 €. Ainsi, en novembre dernier donc avant la crise sanitaire, avec un taux moyen de 1,10% sur 20 ans, la mensualité hors assurance et hors frais de dossier était de 928,74 €. Aujourd'hui, 6 mois plus tard, avec un taux à 1,30%, cette mensualité serait de 946,80 € toujours hors assurance et hors frais de dossier. Le contexte est donc encore favorable et les taux restent extrêmement bas.

De plus, il est important de préciser que les banques souhaitent à nouveau accorder des prêts immobiliers et certainement, rattraper le retard accumulé en termes d'objectifs commerciaux. Toutefois, il y a encore de nombreuses incertitudes quant aux conséquences économiques et sociales de cette crise sanitaire que nous traversons. « Les banques resteront regardantes par rapport aux risques de contentieux et pourraient certainement demander plus de garanties à certaines catégories d'emprunteurs. Il est toujours préférable de présenter un apport entre 10% et 15%. La qualité et la pérennité de l'employeur pourront également être étudiées. » précise notre expert.

Enfin, notons que même si des négociations au cas par cas restent possibles, les banques appliquent de plus en plus les recommandations annoncées par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) en fin d'année 2019 : le taux d'endettement dans le cadre d'un crédit immobilier est limité à 33% et la durée maximale de prêt est de 25 ans, dans la grande majorité des cas.

13/05/2020

Retrouvez toutes nos agences de courtier immobilier

#Immobilier

#Crédit

#Taux national

Nos clients nous adorent