1. Accueil
  2. Nos actualités
  3. La Banque de France actualise et relève le taux d'usure au 1er juillet

Nos actualités

La Banque de France actualise et relève le taux d'usure au 1er juillet

La Banque de France actualise et relève le taux d'usure au 1er juillet

Enfin, le taux d'usure a été relevé par la Banque de France au 1er juillet. Désormais, le taux plafond est à 2,60 % pour les prêts d'une durée de 10 à 20 ans et à 2,57 % pour les prêts sur 20 ans et plus. Une bonne nouvelle pour les emprunteurs, mais qui peut encore sembler insuffisante.

Remontée des taux d'usure

Situé à 2,40 % pour les prêts immobiliers de 20 ans et plus, le taux d'usure a été relevé à partir du 1er juillet, pour s'établir à 2,57 %. Ce taux plafond correspond à la limite légale au-delà de laquelle les établissements de crédit ne peuvent pas prêter de l'argent. Ainsi les banques doivent désormais respecter les seuils fixés par ces nouveaux taux pour les trois prochains mois (juillet, août, septembre). En ce qui concerne les prêts compris entre 10 et 20 ans, ils ne pourront pas dépasser les 2,60 %. Si cette remontée des taux d'usure est une bonne nouvelle pour les candidats au crédit immobilier, elle est loin d'être suffisante pour les professionnels du secteur immobilier.

Une hausse des seuils de l'usure insuffisante pour les professionnels de l'immobilier

Cette légère hausse est loin de pouvoir résoudre les blocages constatés sur les demandes de dossier de crédit. En effet, avec les taux d'intérêt qui flambent et le seuil de l'usure qui est calculé sur la base des taux constatés trois mois auparavant, ces taux plafonds sont décorrélés de la réalité. En effet, le taux annuel effectif global (TAEG) doit inclure l'ensemble des frais tels que l'assurance de prêt, les frais de garantie, les frais bancaires, etc. Autrement dit, avec des taux d'intérêt qui explosent, le seuil de l'usure tel que fixé actuellement est vite atteint. Résultat ? De nombreux emprunteurs sont exclus du crédit, selon les acteurs du secteur professionnel qui espéraient une réévaluation plus conséquente du seuil de l'usure.

Effet d'exclusion écarté par la Banque de France

De son côté, François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, conteste l'effet d'exclusion lié au taux d'usure. Le gouverneur confirme que le financement de l'immobilier se poursuit malgré la hausse des taux d'emprunt. Par ailleurs, les taux de crédit vont continuer à augmenter de façon soutenue afin de lutter contre l'inflation. Dans ce contexte, il est plus que jamais nécessaire de bénéficier de l'accompagnement d'un expert en crédit immobilier. Grâce à sa connaissance fine du crédit et à son réseau de partenaires bancaires, le courtier est une solution de choix pour obtenir un prêt immobilier au meilleur taux et aux conditions les plus avantageuses.

11/07/2022

Retrouvez toutes nos agences de courtier immobilier

#Immobilier

#Crédit

Nos clients nous adorent

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager