1. Accueil
  2. Nos actualités
  3. Les prix immobiliers flambent dans le centre de Marseille

Nos actualités

Les prix immobiliers flambent dans le centre de Marseille

Les prix immobiliers flambent dans le centre de Marseille

Marseille accueille les millenials et les cadres parisiens en quête d'espace et d'un cadre de vie ensoleillée. Avec la crise sanitaire et les confinements répétés, les acheteurs déferlent à Marseille depuis mi-2020.

Explosion de la demande à Marseille

La cité phocéenne connaît une frénésie immobilière depuis la fin du premier confinement lié à la pandémie de Covid-19. Face à cette demande nettement supérieure à l'offre, les prix ont grimpé rapidement et la tendance reste orientée à la hausse aujourd'hui. Face à un marché très tendu, les acheteurs se sont reportés sur divers quartiers selon l'offre disponible. Résultat ? Les prix ont flambé partout. Dans certains secteurs recherchés, les prix ont bondi. « Des logements se sont négociés à plus de 5 000 euros le mètre carré, un prix incroyablement élevé pour les Marseillais. », déplore Jean-Luc Lieutaud, président de l'Union des syndicats de l'immobilier de Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Marseille a aussi attiré beaucoup d'investisseurs, mais la ville reste hétérogène. La proportion de ménages modestes y est relativement forte, plus d'un ménage sur 5 selon l'INSEE. Aussi, il faut s'assurer de bien étudier son investissement. D'un quartier à l'autre, voire d'une rue à l'autre, le profil des locataires et la qualité des immeubles sont très différents.

Sud de la Canebière et quartiers étudiants, des valeurs sûres

L'hôpital universitaire de la Timone et ses alentours sont des quartiers privilégiés pour les investisseurs. Les étudiants y louent en meublés des studios et une-pièce de 25 à 30 mètres carrés autour de 450 euros par mois. À l'achat, ces biens affichent des prix entre 100 000 euros et 125 000 euros. Dans le même secteur, les appartements de deux pièces, qui se louent 600 euros mensuellement, sont encore plus intéressants. En effet, la vacance locative y est inférieure et ils restent accessibles à partir de 125 000 euros.  

Les quartiers animés du sud de la Canebière attirent les jeunes actifs et les couples branchés. Dans l'ancien, les appartements de trois-pièces se louent environ 800 euros par mois et se négocient environ 3 000 euros le mètre carré.

La gare Saint-Charles, un quartier avec du potentiel 

Les quartiers tranquilles autour du parc Longchamp et de la gare Saint-Charles présentent de nombreux atouts avec des prix encore accessibles. Ils concentrent davantage les jeunes familles et les seniors. Un T3 à rafraîchir se vend entre 2 600 euros et 3 000 euros le mètre carré. « Après rénovation, ils se louent autour de 750 euros par mois », selon François Louvel, gérant de Century 21 Longchamp. Le budget est à peine plus élevé autour du port de Marseille. En revanche, plus on descend vers le sud de la Ville, dans les quartiers de Bonneveine, la Plage, le Roucas Blanc, plus le prix du mètre carré augmente. C'est le cas jusqu'à la Pointe Rouge.

Alors pour la réussite d'un projet d'acquisition, il est important de préparer son dossier en amont et de vérifier sa capacité d'emprunt en fonction des taux et des prix actuels des logements à Marseille. Des outils en ligne permettent de le calculer gratuitement et sans engagement.

09/05/2022

Retrouvez toutes nos agences de courtier immobilier

#Immobilier

#Crédit

Nos clients nous adorent

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager