1. Accueil
  2. Nos actualités
  3. Les taux de crédit immobilier continuent d'être historiquement bas

Nos actualités

Les taux de crédit immobilier continuent d'être historiquement bas

Les taux de crédit immobilier continuent d'être historiquement bas
Partager surPartager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Le meilleur taux immobilier sur 20 ans est toujours égal à 1% et ce n'est pas un poisson d'avril... Les taux d'emprunt continuent d'être à des niveaux historiques.

Pour Cécile Roquelaure, Directrice de la communication et des études d'Empruntis, « une à une, les banques suivent la tendance des taux bas et présentent des barèmes toujours plus bas. Une excellente nouvelle pour les acquéreurs qui envisagent de se lancer sur le marché immobilier. »

Ainsi, pas moins de 14 de nos partenaires bancaires nationaux et régionaux nous ont transmis des barèmes en baisse. D'ailleurs, certains barèmes affichent des diminutions allant jusqu'à 25 centimes. Nous avons aussi reçu 7 grilles bancaires stables.

Plusieurs baisses sur les taux moyens immobiliers

Selon le baromètre immobilier national des courtiers en crédit d'Empruntis l'agence, 4 taux moyens de crédit sont en baisse. Il s'agit des taux sur 7, 10, 20 et 25 ans qui reculent de 5 ou 10 centimes. Un seul taux mini diminue (celui sur 30 ans) mais les taux mini immobiliers sont toujours aussi bas que ceux du mois dernier : 0,20% sur 7 ans, 0,80% sur 15 ans, 1, 25% sur 25 ans... Qu'ils soient à Marseille, Pau ou encore Limoges, les courtiers en crédit immobilier n'avaient jamais constaté des taux de prêt aussi bas qu'aujourd'hui. 

Comment vont évoluer les taux de crédit dans les prochains mois ? 

« Aujourd'hui, il est difficile de se projeter sur l'évolution future des taux de crédit, analyse Cécile Roquelaure. Rappelons que les OAT (les obligations assimilables du Trésor) ont encore baissé durant le mois de mars et qu'ils sont très bas. Mais nous savons aussi que la rentabilité des banques sur le crédit immobilier est de plus en plus contrainte en raison des taux bas. D'autant que les banques sont partagées entre la conquête de masse (gain de part de marché voire conservation) et des approches segmentées (recherche de rentabilité). Tous ces éléments contradictoires ne nous permettent pas aujourd'hui d'appréhender ce que seront les taux d'emprunt dans les prochains mois. »

04/04/2019

#Immobilier

#Crédit

#Taux national

Nos clients nous adorent