1. Accueil
  2. Nos actualités
  3. PEL : bonne ou mauvaise idée pour acheter dans l'immobilier ?

Nos actualités

PEL : bonne ou mauvaise idée pour acheter dans l'immobilier ?

PEL : bonne ou mauvaise idée pour acheter dans l'immobilier ?
Partager surPartager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Le plan d'épargne logement (PEL) est un compte d'épargne réglementé dont disposent de nombreux particuliers : il permet en effet de mettre de côté régulièrement de l'argent pour pouvoir à terme investir dans un bien immobilier via la souscription d'un crédit à un taux intéressant. Mais le niveau bas actuel des taux du crédit immobilier peut rendre désuet le rôle du PEL.

Comment fonctionne un PEL ?

Qu'il soit majeur ou mineur, un particulier ne peut détenir qu'un seul PEL. Pour ouvrir ce compte d'épargne, il faut effectuer un premier dépôt d'argent puis épargner pendant quatre années d'affilée de manière régulière : sur une année, la somme déposée doit atteindre au minimum 540€, ce qui représente 45€ par mois. À l'issue des quatre ans, il est possible de récupérer la somme épargnée ou de continuer à alimenter le compte et faire fructifier son épargne. Le plafond à ne pas dépasser est de 61 200€ sur une durée maximale de dix ans. À l'issue de ces dix ans, les versements ne sont plus acceptés mais il est possible de continuer à faire fructifier son épargne pendant cinq ans.

Une épargne pour disposer d'un apport

Le plan épargne logement est un placement sans risque qui est rémunéré à la fin de chaque année d'un montant plus ou moins avantageux selon l'année d'ouverture du PEL. Depuis le 1er août 2016, sa rémunération est de 1% (contre 2% pour les livrets ouverts avant cette date). Dans certains cas, cette rémunération est assortie d'une prime d'État. Après quatre ans, la somme épargnée peut permettre d'accéder plus facilement à un prêt immobilier.

Des taux moins avantageux

Très avantageux il y a encore quelques années, le PEL a perdu de son intérêt en raison des taux bas du crédit immobilier actuellement (1,25% en moyenne en juillet d'après l'Observatoire Crédit Logement/CSA). Il n'y a que lorsque les taux sont hauts – comme lorsqu'ils dépassaient 5% fin 2008 – que le prêt épargne logement, octroyé aux particuliers disposant d'un PEL, est intéressant. Les PEL souscrits après 2018 sont par ailleurs imposables. Enfin, la durée de vie totale du PEL – quinze ans – et son plafond ne permettent pas d'en faire un apport majeur pour un projet immobilier de long terme.

01/09/2020

Retrouvez toutes nos agences de courtier immobilier

#Immobilier

#Crédit

Nos clients nous adorent