1. Accueil
  2. Nos actualités
  3. Plus-value immobilière : la note peut être salée

Nos actualités

Plus-value immobilière : la note peut être salée

Plus-value immobilière : la note peut être salée

Il est possible de réaliser une plus-value à la revente d'un bien immobilier. À noter que cette plus-value doit être déclarée et peut être soumise à une taxe.

La plus-value, un impôt sur les ventes

La plus-value désigne les bénéfices faits sur la vente d'un bien acquis précédemment. C'est la différence entre le prix d'achat du bien immobilier et le prix de revente. Dans le cas d'une différence négative, on parle de moins-value. Le bénéfice doit être déclaré dans l'avis d'imposition et peut-être soumis à impôt. Attention, cette taxe concerne les ventes de terrains, résidences locatives ou de résidences secondaires.

Calculer la plus-value brute

Pour déterminer la plus-value immobilière brute réalisée, le calcul est simple. Il s'agit de calculer la somme réellement gagnée par le vendeur lors de la revente ou de la cession du bien immobilier. Pour cela, il suffit de prendre le prix de vente corrigé (après déduction des frais de vente obligatoires qui sont liés) et d'en soustraire le prix d'achat du bien (le prix du bien majoré des frais comme les frais de notaire, les dépenses de travaux ou les frais de voirie). Les frais permettent de déduire de 7 à 22 % environ du prix. Ils sont donc déterminants pour le calcul des impôts à payer sur la plus-value réalisée. Attention : l'ensemble des frais doit être accompagné de pièces justificatives pour être déduit.

Les critères pour la plus-value immobilière

L'impôt lié à la plus-value dépend de plusieurs critères. Le premier concerne les prélèvements sociaux. Ceux-ci se font sur la plus-value nette et représentent 17,2 % du montant. Le second critère est la durée de détention du bien. Selon les cas, le taux d'abattement pour le calcul de l'impôt sur le revenu peut aller de 0 % pour les biens conservés moins de 6 ans, à 6 %. À noter qu'il est possible d'être exonéré d'impôt sur les plus-values immobilières si la revente du bien se fait après 22 ans de détention ou si le prix de vente est inférieur à 15 000 €. Par ailleurs, l'impôt sur la plus-value ne concerne pas les retraités à la pension modeste ou la vente d'une résidence principale.

18/05/2022

Retrouvez toutes nos agences de courtier immobilier

#Immobilier

#Crédit

Nos clients nous adorent

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager