1. Accueil
  2. Nos actualités
  3. Quel impact a eu la crise sanitaire sur le pouvoir d'achat des français ?

Nos actualités

Quel impact a eu la crise sanitaire sur le pouvoir d'achat des français ?

Quel impact a eu la crise sanitaire sur le pouvoir d'achat des français ?

Depuis plus d'un an, la France et le monde ont été touchés par la pandémie du Covid-19 et la crise sanitaire qui s'en est suivi. Expert du courtage en crédit immobilier, Empruntis s'associe avec Trouver-Un-Logement-Neuf.com, un portail Internet spécialisé dans l'immobilier neuf pour faire une rétrospective sur un an et produire un baromètre du marché immobilier neuf dans les 10 plus grandes villes de France. Pour cela, nous avons évalué la mensualité de prêt pour l'achat d'un 3 pièces neuf dans ces 10 villes françaises en ce printemps 2021, un an après le premier confinement.

Les taux observés au printemps 2021 sont tout aussi bas que ceux observés à la même période l'année dernière voire même plus attractifs. En effet, ils ont baissé de 0.13 point dans 9 des 10 métropoles étudiées. Contrairement à ce qu'on aurait pu croire, la crise sanitaire n'a pas entrainé une forte hausse des taux de crédit immobilier. Cependant, les différents profils ne bénéficient pas tous du même traitement en matière de financement. Certains secteurs d'activité, ayant été plus impacté par la crise sanitaire ont également moins de facilités quant au financement. « Aujourd'hui, un an après le début de la crise sanitaire, les taux bas ne suffisent plus et l'enjeu est ailleurs. Il s'agit désormais de montrer patte blanche pour pouvoir accéder au crédit surtout que le marché du neuf concentre plus de demandes de jeunes primo-accédants : 18% des millénials primo-accédants achètent un bien neuf en ce début d'année vs 13% chez les non millénials. Une population pour laquelle l'apport et surtout la durée de financement sont sensibles. » indique Cécile Roquelaure porte-parole d'Empruntis.

Au vu de la situation, le HSCF qui avait autrefois endurci les critères d'accès au crédit et plafonné les durées des emprunts à 25 ans, revoit ses exigences à la baisse. En effet, la durée maximale d'un emprunt passe de 25 à 27 ans pour les achats dans le neuf. Cette nouvelle durée prend en compte les deux années de délai de livraison. « Cet allongement de la durée permet aux acquéreurs de biens dans le neuf d'avoir une enveloppe de prêt plus conséquente et donc un pouvoir d'achat dans le neuf plus important puisque mécaniquement cela augmente la mensualité de 7%*» complète Cécile Roquelaure, porte-parole d'Empruntis.

Hausse des prix : la baisse du pouvoir d'achat dans 7 grandes villes

À Lyon, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Marseille et Toulouse on constate une hausse des prix de l'immobilier qui a pour conséquence une perte de pouvoir d'achat pour les Français. C'est dans la ville de Lyon que ce phénomène est le plus prononcé. En effet, le budget immobilier mensuel des ménages augmente de 11%. La mensualité de crédit pour un 3 pièces neuf passe de 1583€ en mars 2020 à 1766€ au printemps 2021. Pour les 6 autres villes, le budget immobilier mensuel des ménages augmente entre 1,24% et 4,48%.

Un gain de pouvoir d'achat pour Paris, Lille et Bordeaux

Contrairement au 7 grandes villes évoquées plus tôt, à Paris, Lille et Bordeaux la mensualité du prêt s'est amoindrie en un an. Les Parisiens peuvent envisager une mensualité de prêt à 3515€ pour un 3 pièces. Pour le même type de logement, la mensualité a baissé de 3,61% pour les Lillois et 0,21% pour les Bordelais.

Afin d'obtenir votre financement au meilleur coût et ce même en période de crise, Empruntis l'agence vous accompagne de la genèse de votre projet jusqu'au déblocage des fonds. Vous souhaitez réaliser un achat immobilier dans le neuf ? Nos courtiers vous aident à trouver un crédit qui saura s'adapter à vous et aux différentes évolutions du paysage économique.

19/04/2021

Retrouvez toutes nos agences de courtier immobilier

#Crédit

#Communication

#Marché

Nos clients nous adorent

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager