1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Achat d'un bien ancien

J'achète un bien ancien, que dois-je savoir ?

Achat d'un bien ancien

Vous êtes sur le point de réaliser l’achat de votre maison ? D’un appartement ancien ? Sachez qu’une acquisition immobilière dans l’ancien présente de nombreux avantages mais également de quelques inconvénients. Avant de vous lancer, voici ce qu’il faut savoir de l’achat d’un bien ancien.

L’achat dans l’ancien, un projet aux multiples avantages

Un logement est considéré comme ancien lorsqu’il a déjà fait l’objet d’une première mutation (vente, donation ou succession) quelle que soit l’année de construction du bien.. Ce type d’acquisition présente des avantages sur le plan financier notamment. Premièrement, l’achat dans l’ancien permet de visiter le bien déjà construit et donc de le visualiser davantage que lors d’un achat sur plan. De plus, l’achat d’un bien ancien est synonyme de sécurité car la maison ou l’appartement que vous achetez est rapidement disponible. Il est donc plus facile de se projeter dans l’ancien que dans le neuf. Autre plus-value et non des moindres, le marché de l’ancien est bien plus important que le marché du neuf. Ainsi, vous disposez d’un large choix de logements disponibles sur l’ensemble du territoire. Sur le plan économique, l’achat dans l’ancien présente deux autres avantages majeurs : 

  • L’immobilier ancien est en général entre 20 % et 30 % moins cher que le neuf à des prestations a minima équivalentes (surface, type de bien, environnement, etc) ;
  • La valeur d’un bien ancien est susceptible d’augmenter plus rapidement, notamment s’il est situé dans une zone où la demande est forte ou si vous y réalisez des travaux de rénovation.
La réalisation de travaux de rénovation énergétique dans votre logement ancien peut être en partie financée par des aides de l’État ou donner lieu à des réductions d’impôts. Par exemple, la Prime Rénov’ lancée le 1er janvier 2020 est une prime versée sous conditions de ressources afin de financer ces travaux. En 2021, le gouvernement élargit le dispositif à tous les ménages sans conditions de revenus.

Les principaux inconvénients de l’achat d’un bien ancien

Bien sûr, l’achat d’un bien ancien possède aussi son lot de contraintes. Ls deux principaux inconvénients de l’achat dans l’ancien sont les suivants : 

  • Les frais dits d’acquisition ou frais de notaire sont bien plus élevés que dans le neuf. Ils se situent en moyenne entre 7 et 8 % du prix du bien contre 2 à 3 % pour un logement neuf.
  • Les charges sont également plus élevées à cause des dépenses liés à l’entretien du logement mais aussi au niveau de performance énergétique moindre par rapport au neuf. D’ailleurs, un diagnostic de performance énergétique est obligatoire lors de l’achat du bien afin de prévoir d’éventuels travaux de rénovation.
Il est essentiel de s’assurer de la conformité d’un logement dans l’ancien car par définition, certains équipements ne sont plus aux normes. Il faut donc vérifier aussi bien la qualité de construction du bien en consultant les documents officiels que l’état du bien grâce au dossier des diagnostics immobiliers que doit fournir le vendeur.

Comparer les taux gratuitement !

Les étapes de votre recherche de financement dans l’ancien

Pour trouver le financement le plus adapté à votre projet, il est conseillé de faire le tour des banques afin de comparer les offres. Mais cette démarche peut prendre du temps. Pour accélérer l’opération, l’aide d’un courtier Empruntis l’agence est utile à chaque étape :

L’évaluation de votre capacité d’emprunt

Avant de se lancer dans l’achat de votre bien ancien, il est conseillé de bien évaluer votre budget. Comment ? En analysant l’ensemble de vos revenus et en estimant votre apport personnel. Un minimum de 10 % d’apport personnel est essentiel pour l’octroi d’un crédit immobilier. Ces deux éléments vous permettent de connaître le montant maximal que vous pouvez emprunter ainsi que votre capacité d’achat. D’ailleurs, le courtier peut réaliser ces opérations dans le cadre de son accompagnement. En simulant votre capacité d’achat, il vous permet de cibler les biens dans votre budget.

La signature du compromis de vente

Vous avez eu un coup de cœur pour une maison ancienne et l’offre d’achat a été acceptée par le vendeur ? C’est le moment de signer un compromis de vente. Il s’agit d’un document obligatoire qui officialise l’accord des deux parties pour la vente du bien. Après la signature d’un compromis de vente, le délai pour trouver un financement est généralement fixé à 45 jours. Pour accélérer le processus, vous pouvez demander l’aide du courtier en crédit immobilier. En un seul rendez-vous, il sollicite ses partenaires bancaires afin de trouver un financement rapidement et sur-mesure.

La meilleure offre trouvée

Une banque présentant un taux très avantageux donne son accord de principe pour votre emprunt ? Vous êtes bientôt propriétaire de votre nouveau logement. Il vous reste ainsi à signer l’offre de prêt de la banque. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous faire accompagner d’un courtier lors du rendez-vous final avec la banque afin de vérifier les conditions du contrat.

La signature de l’offre de prêt

La loi vous impose alors un délai de 10 jours de réflexion  après réception de l’offre afin de confirmer ou non votre volonté de souscrire ce prêt immobilier. Autrement dit, la signature ne peut intervenir qu’à partir du 11ème jour après réception de l’offre.

Vous êtes propriétaire

Vous avez obtenu votre financement, l’heure est venue de signer l’acte de vente en présence du vendeur et du notaire. Le déblocage des fonds peut intervenir et le remboursement de votre crédit immobilier débute. Vous êtes désormais chez vous !

Votre courtier Empruntis l'agence vous accompagne pour trouver la meilleure offre !

Trouver une agence

Nos clients nous adorent

Calculez vos mensualités

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager